jeudi 17 mai 2018

Throwback Thursday Livresque #66

BettieRose a lancé ce RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque, histoire de pouvoir (re)parler de bouquins qui nous ont marqué et qui passent vite à la trappe avec le flot de nouveautés. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
Cette semaine, l'idée est de parler de littérature contemporaine. On peut difficilement faire un sujet plus vaste. J'avais donc envie de vous présenter un livre écrit récemment, se passant à notre époque mais aussi une manière d'écrire assez différente de ce qu'on a l'habitude de voir dans un roman. Et puisque j'ai lu tout récemment un autre roman de l'autrice, il était tout trouvé !
L'autrice dont je vous parle, c'est Sarah Crossan, et le roman en question avait été un énorme coup de coeur, avalé en une soirée et qui m'avais fichu les larmes aux yeux. C'est écrit en vers libre, et non seulement je n'ai pas trouvé ça plus difficile à lire, mais en plus, j'ai adoré la musicalité que prenait le texte et la façon dont cela servait l'histoire. Bref, je ne peux que vos encourager à découvrir Inséparables

Acheter via Les Libraires
Pas compliqué, 3 jours après, je ne m'en suis pas remise. J'ai l'impression d'avoir une grosse gueule de bois littéraire. Tout est fade, insipide et fait mal à la tête en comparaison.
Je vais donc avoir beaucoup de mal à vous parler de cette pépite. Comme Songe à la douceur, il s'agit d'un livre en vers. Ne fuyez pas, non seulement c'est facile à lire, mais j'irai même jusqu'à dire que ça rend la lecture encore plus fluide. Et évidemment, bien plus poétique. Chaque mot, chaque phrase, se déguste. Comme ces bonbons acidulés. Voyez ? D'abord, c'est surprenant, on n'en a pas l'habitude. Puis c'est doux. Très rapidement, on en veut plus. 
Je ne veux pas spoiler, vraiment pas, mais toute une série de thèmes passionnants sont abordés, et tous avec une justesse telle que vraiment, je ne vois pas quoi reprocher à ce livre. Pas de stéréotypes, pas de clichés, pas de fat/slut/body-shaming, pas de sexisme, rien. La perfection en terme de traitement des sujets.
Et cette avalanche d'émotions. Les papillons dans le ventre, l'espoir, la peur, la tristesse, le bonheur. La vie. 

4 commentaires:

  1. Inséparables me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air très beau ! Je suis à deux doigts de craquer, mais ma PAL est un peu obèse, peut-être dans les mois à venir ! :) Merci pour ta chronique en tout cas, je n'avais pas du tout compris qu'il était écrit en vers libres. Cela doit donner un poids tout particulier, une ambiance, à la lecture (surtout que le sujet n'est pas commun). :)

    RépondreSupprimer
  3. Ah il y'a tellement eu d'éloge sur ce livre ! Décidément il faire que je le tente à tout prix. :)

    RépondreSupprimer
  4. Pas mal de personnes reparlent de ce livre et il faut vraiment que je le découvre !

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)